Accueil Tourisme Sites touristiques Bretagne Eglise Saint-Ergat de Pouldergat

Eglise Saint-Ergat de Pouldergat

29100 Pouldergat

Eglise dédiée à saint Ergar ou plutôt saine Tergat (Dergat ?}.

Cet édifice, tel que l'on peut l'observer actuellement, comprend une nef de trois travées bordée de collatéraux.

Les piles de section rectangulaire avec colonnes engagées sont conservées de façon asymétrique. A l'autre extrémité, le choeur est composé aussi de trois travées ; les piles de section polylobées sont disposées de façon un peu plus régulière.

Le sanctuaire est limité par un chevet plat.

La jonction entre ces deux ensembles de largeurs différentes s'effectue par un faux transept dont les arcades sont remarquables par leur gauchissement (surtout celle située côté nord).

Tout dans la structure intérieure de cette église, très intéressante par ailleurs, respire la dissymétrie.

Dans cet édifice subsistent des éléments de l'église romane construite au XIIe siècle.

Malheureusement la dallage refait à une époque récente dissimule en partie les bases, ornées pour certaines. Les quatre piliers du choeur, en réemploi, sont de l'école de Pont-Croix (début du XIVe siècle) et sont composés de huit colonnettes tangentes avec chapiteaux.

Ceux-ci sont décorés de motifs végétaux supportant des arcs en tiers-point.

A la fin du XVIe siècle comme l'attestent les nombreuses inscriptions visibles sur la façade (1585, 1588...) a été érigé le pignon occidental.

Cet ensemble constitue un bel exemple d'architecture gothique cornouaillaise. Le portail profond présente dans ses voussures multiples des marques de tacherons.

La chambre des cloches ( 1593 ou 1595), sans galerie, supporte une flèche à crochets élancée. Elle est accostée d'une tourelle d'escalier amortie par un dôme.

On remarquera l'ouverture éclairant la partie supérieure en forme d'archère-canonnière renversée; un détail identique mais convenablement disposé se voit sur la tourelle de l'église de Confort-Meilars.

Le chevet plat possède des remplages du XVe siècle. Sur les mûrs goutteraux sont accolés porche et chapelles latérales.

Le porche méridional réutilise l'ancienne arcade et la porte en anse de panier et a été restauré en 1854.

Vers l'est, une cha­pelle construite à la fin du XVIIe siècle, comme en témoigne la décoration de la partie supérieure : cordon, (denticules, bandeau (1699)).

La sacristie existait à la fin du XVIe siècle; elle a été rehaussée au cours du XVIIe siècle. Du côté nord, la chapelle en aile correspondant au faux transept est une construction du XVIe siècle; proche d'elle, un modeste oratoire.



Mobilier :

- dans le nouvel autel proche du transept ont été incorporés des panneaux de l'ancienne chaire du XVIIIe siècle.

- près de l'entrée on remarquera deux vasques polygonales en granit à l'usage de bénitiers (XVIIe siècle).

- statues : saint Yves (XVIe siècle) en pierre polychrome, saint Ergat en évêque, autre saint Ergat sous le porche, saint Pierre, saint Etienne, saint Jean-Baptiste, sainte Catherine d'Alexandrie, saints Côme et. Damien en costume Henri II, saint Mathurin. saint Herbot, saint Vendal en ;Abbé.

- vitraux historiés dont un sur le thème du Rosaire, atelier A. Lusson (1883) et E. Le prêtre (1894]. Dans l'enclos, calvaire avec Christ en croix et Vierge à l'Enfant sous un dais en accolade de la fin du XVe siècle.

A découvrir également

Chapelle Sainte-Eugénie
Plouha (22)
Accèder à la fiche
Chapelle Saint-Guénolé
Trévou-Tréguignec (22)
Accèder à la fiche
Chapelle et fontaine des Septs-Saints
Le Vieux-Marché (22)
Accèder à la fiche
Eglise Saint-Corentin
Glomel (22)
Accèder à la fiche