Château de Tronjoly

56110 Gourin

Belle construction du XVIIIe siècle, sise près d'un étang aux abords de Gourin. Un manoir, dont on pouvait encore voir les ruines au XIXe siècle, a précédé cette vaste demeure à la façade bien régulière, avec un fronton cintré et un beau balcon de ferronnerie galbé, qui porte sur le mur Ouest la date de 1768. Dans les anciens communs, situés au Nord-Ouest, on remarque un toit percé d'un oculus et des écuries avec des stalles de bois. La chapelle privée de Tronjoly a disparu après la Révolution. Le domaine comprenait également deux moulins, l'un à eau, l'autre à vent et un colombier à l'Est près de l'ancienne « grande route de Gourin à Carhaix » sur un terrain qui porte sur l'ancien cadastre le nom de « Poul ar c'houldry » (le trou, la mare du colombier). Sur la face Ouest, une petite niche qui contenait une cloche porte cette inscription qui est une jolie devise : « Mon timbre sonne exacte à notre devoir ». Les premiers seigneurs de Tronjoly furent les Kergoët et les derniers les de Boissieu. La municipalité fait l'acquisition du domaine en 1984. Le château devenu un espace d'expositions, d'art et artisanat en saison. Sont visibles également toute l'année (sur RDV), l'exposition sur les Bretons d'Amérique proposée par l'association Bretagne Transamérica et la Maison du patrimoine - Ty Ar Glad consacrée à la mémoire des ardoisiers et des carriers, à la géologie et aux vieux métiers. De nombreuses manifestations telles que la fête de la crêpe ou le championnat de Bretagne de musique traditionnelle, se déroulent ponctuellement sur le domaine.

A découvrir également

Château de Dinan
Dinan (22)
Accèder à la fiche
Château de Léhon
Léhon (22)
Accèder à la fiche
Château et parc de Coëtbo
Guer (56)
Accèder à la fiche
Château du Haut-Koenigsbourg
Orschwiller (67)
Accèder à la fiche