Accueil Tourisme Sites touristiques Bretagne Les carrières de granit de l'Ile Grande

Les carrières de granit de l'Ile Grande

22560 Pleumeur-Bodou

Le succès du granit de l'Ile-Grande provient, en premier lieu, de son aspect pratique indéniable : du fait de sa situation insulaire, les réserves granitiques sont faciles à atteindre et immédiatement disponibles. De plus, la plupart des îlots de l'Ile-Grande étant inhabités, les sites ne représentent aucune contrainte d'extraction. Enfin, on notera les grandes qualité et diversité des granits île-grandais. D'un point de vue régional, c'est en ces lieux que les extractions ont été les plus actives de la seconde partie du XIXe siècle au début du XXe siècle et ces 14 hectares de carrières constituent le plus bel exemple d'extraction de granit en bord de mer...

Dès la fin du Moyen-Age et pendant la Renaissance, l'extraction du granit de l'Ile-Grande est nécessité pour la construction d'églises mais elle reste marginale. Ce n'est qu'à partir de 1827 que le Conseil Municipal, soucieux de préserver la viabilité des chemins et de contrôler l'extraction "sauvage", tout en tirant bénéfice de ce commerce, décide de légiférer sur l'exploitation du granit. A partir de 1950, écueils et petites îles de l'archipel sont louées à des exploitants pour des périodes successives de 6 à 9 ans. Les carriers viennent de partout, en particulier des îles Chausey et du Cotentin. Entre les années 1860 et 1910, la population double. Cinquante années pendant lesquelles l'extraction du granite, de l'ordre de 800 tonnes par jour, sera à son apogée à l'Ile-Grande qui devient "l'île des carriers". Pavés, bordures de trottoirs, murs de quais et autres, les granites de l'Ile-Grande sont exportés sur les côtes de la Manche et de l'Atlantique. Débarqués dans des ports tels que Caen, Cherbourg, Boulogne, Dunkerque, Bordeaux ou Bayonne, en partie utilisés sur place, ils sont acheminés vers de nombreuses régions intérieures telles que Le Havre, Rouen, Paris, Pau, Lourdes, etc... En Bretagne-même, ils serviront à la construction du phare des Héaux à Bréhat, du viaduc de Morlaix, du phare des Triagoz, de l'église de Louannec, de la gare et de l'aqueduc de Saint-Brieuc, du quai de Portrieux, du viaduc de Lézardrieux et plus encore !

A découvrir également

Menhirs de Keranscot
Trégrom (22)
Accèder à la fiche
Le Prieuré Saint-Etienne
Guer (56)
Accèder à la fiche
Phare de Contis à Saint Julien en Born
Saint-Julien-en-Born (40)
Accèder à la fiche
La maison notable du Vilou
Saint-Gonlay (35)
Accèder à la fiche