Baterie Côtière

29120 Combrit

Construit au 18ème siècle, le corps de garde est le seul vestige d'un ensemble plus vaste de protection des côtes qui comprenait une réserve à munitions ainsi que des mâts portant pavillons. En effet, Louis XIV avait la volonté de rendre inviolables les frontières maritimes du royaume. Colbert ordonna alors la construction de batteries côtières et de postes de garde sur le littoral. Vauban fut chargé de leur mise en oeuvre de ces bâtiments érigés aux points vulnérables : plages, estuaires, entrée de port.

Combrit fut doté d'une batterie comportant deux bâtiments, un magasin à poudre et un four pour chauffer les boulets. Cette batterie était équipée de trois canons de 8 permettant des tirs croisés avec les batteries de Bénodet (deux canons) et l'Ile-Tudy (trois canons). Chaque canon était armé par un caporal chef de pièce et 7 canonniers venant de la paroisse d'implantation.

De la batterie de Combrit subsiste une construction dénommée « Ti Napoléon ». Très délabré, ce bâtiment vient d'être restauré par la commune. Le bâtiment accolé, qui avait été construit lors de la dernière guerre, a été détruit afin que la construction retrouve son aspect initial.

Sites touristiques dans le même département

Le village du Juch
Musée de Pont-Aven
Fours à Goémon de Porspaul
Roscoff

A découvrir également

Pont Min
Trévérec (22)
Accèder à la fiche
LA CITADELLE
Arras (62)
Accèder à la fiche
Le colombier de Lanhalla
Plouarzel (29)
Accèder à la fiche
Les Alignements de Kerzerho
Erdeven (56)
Accèder à la fiche